Covid-19 : accompagnement psychologique

Vous êtes ici :
Page mise à jour le 8 février 2021

Les chefs d’entreprise, les salariés et les collectifs de travail peuvent ressortir fragilisés – voire très éprouvés – de cette période de crise sanitaire, qui est aussi une crise économique et sociale.

Les entreprises doivent prendre en compte les impacts psychologiques et psychosociaux pour rebondir et recréer du collectif au travail.

AST67 accompagne les salariés et les dirigeants de ses entreprises adhérentes.

Téléchargez notre guide élaboré par des experts : Comment prévenir l’impact psychologique et psychosocial de la crise sanitaire ?.

Présentation des dispositifs d’accompagnement psychologique :

  • pour les TPE et les PME :
    nous proposons un dispositif de soutien psychologique par entretien en téléconsultation. Contactez notre psychologue du travail via ce formulaire de contact.

 

 

  • pour les chefs d’entreprises :
    le Ministère de l’Économie et des Finances, en s’appuyant sur l’action de l’association APESA (Aide Psychologique aux Entrepreneurs en Souffrance Aiguë), a mis en place un numéro vert  : 0 805 65 50 50 (7 j/7, de 8h à 20h).
    Ce dispositif, explique Marc Binnié, président d’APESA France, va permettre  « à tout chef d’entreprise qui en éprouve le besoin de bénéficier d’une prise en charge psychologique, rapide, gratuite, confidentielle, par des psychologues spécialisés dans l’écoute et le traitement de la souffrance morale, les « idées noires » provoquées par les difficultés de leur entreprise ».

 

  • pour les soignants :
    le dispositif COVIPSY mis en place par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et le Centre Psychotrauma Grand Est est dédié aux soignants :
    03 88 11 51 50 ou 03 88 11 68 20.
    Ils pourront bénéficier d’une écoute et d’une évaluation médico-psychologique à l’issue de laquelle un accompagnement adapté et gradué leur sera proposé : outils d’aide en ligne, téléconsultation ou consultation en présentiel si nécessaire, orientation vers les urgences psychiatriques.