Nos réponses à vos questions

Vous êtes ici :
Page mise à jour le 27 juillet 2017

La prévention est-elle un bon investissement pour mon entreprise ?

Selon une étude publiée en septembre 2011 par l’Association Internationale de la Sécurité Sociale (AISS), les actions menées par les entreprises en faveur de la santé et de la sécurité leur procurent des avantages microéconomiques, avec un ratio (ROP) de 2.2. Cela signifie concrètement que vous pouvez espérer un retour potentiel de 2,2 euros pour chaque euro investi dans la prévention, par année et par salarié.

L’adage selon lequel « Mieux vaut prévenir que guérir », ne peut pas mieux s’appliquer à votre situation.

Comment prévenir l’exposition aux risques dans mon entreprise ?

Vous devez agir en amont sur les risques professionnels et les conditions de travail, notamment avec :

  • votre document unique d’évaluation des risques
  • la fiche d’entreprise établie par votre équipe de santé au travail
  • l’évaluation de métrologie
  • la fiche de poste de vos salariés
  • espace

AST67 vous propose en ce sens, des prestations pour vous accompagner dans votre démarche de prévention.

Comment obtenir un rendez-vous pour mes salariés ?

Il vous suffit simplement de vous rendre dans votre espace Adhérents.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Envoyez un courriel en indiquant votre numéro adhérent : Envoyer un courriel

A quoi correspond la cotisation que je dois payer chaque année ?

Le montant de la cotisation correspond à un forfait de prestations comprenant :

  • les conseils et l’expertise de professionnels
  • le suivi individuel adapté de vos salariés
  • des examens complémentaires
  • un travail de traçabilité et de veille sanitaire
  • des actions de sensibilisations collectives, dans votre entreprise ou par le biais des branches professionnelles…

Est-ce que je peux solliciter une visite pour un salarié en dehors de son suivi habituel ?

Oui, ces visites peuvent être sollicitées à tout moment par l’employeur et le salarié sans facturation supplémentaire.

Tout ce qui est dit pendant la visite est-il confidentiel ?

L’équipe de santé au travail est liée au secret professionnel. Toutes les informations échangées entre le salarié et le professionnel de santé restent strictement confidentielles. L’employeur a accès uniquement aux données mentionnées sur la fiche d’aptitude du salarié.

Dans quel cas dois-je solliciter une visite de reprise ?

La visite de reprise est obligatoire dans des cas très précis :

  • après un congé maternité
  • après une absence pour cause de maladie professionnelle
  • après un arrêt d’au moins 30 jours

Cette visite permet de vérifier la compatibilité du poste de travail d’un salarié avec son état de santé.

En cas d’inaptitude du salarié, elle permet de trouver des solutions d’aménagement, d’adaptation ou de reclassement du salarié.
Elle doit être demandée par l’employeur à AST67 et doit être réalisée le jour de la reprise du travail ou dans un délai de 8 jours après, par le médecin du travail.

Le salarié doit-il repasser une visite initiale en cas de requalification d’un CDD en CDI ?

Non, il n’y a pas lieu de refaire une visite d’embauche lorsque le CDD d’un salarié est transformé en CDI pour le même poste.

Mon apprenti bénéficie-t-il d’un suivi particulier ?

L’apprenti bénéficie d’un suivi individuel adapté.

  1. L’apprenti n’est pas exposé à des travaux nécessitant des dérogations :
    L’apprenti est mineur : sa première visite d’information et de prévention doit avoir lieu préalablement à l’affectation au poste. Par la suite, son suivi individuel sera adapté par le médecin du travail en fonction de son état de santé, ses conditions de travail ou les risques auxquels il est exposé
    L’apprenti est majeur : il bénéficie d’une visite d’information et de prévention dans les 2 mois suivant sa prise de fonction.
  2. L’apprenti mineur est exposé à des travaux nécessitant des dérogations :
    Un examen médical d’aptitude à l’embauche doit avoir lieu préalablement à l’affectation au poste. Il bénéficiera par la suite d’un suivi annuel.
  3. L’apprenti majeur bénéficie d’un examen médical d’aptitude tous les 4 ans avec une visite intermédiaire tous les 2 ans.