Votre suivi individuel

Vous êtes ici :
Page mise à jour le 29 juin 2022

L’objectif principal du suivi individuel est d’éviter l’altération de votre santé du fait du travail et d’éviter la survenue d’une inaptitude au poste.
Par ailleurs, votre état de santé, en général, peut générer des difficultés à tenir votre poste.
Toute l’activité d’AST67 consiste à vous maintenir dans l’emploi.

Le principe du suivi individuel

Le salarié bénéficie de l’écoute, des conseils et de l’information du professionnel de santé qu’il rencontre lors de sa visite.
L’objectif est de prévenir les risques éventuels auxquels il est exposé, d’accompagner le salarié vulnérable et de déceler d’éventuelles pathologies.

Le salarié peut bénéficier de différents types de visites :
pour les salariés non exposés à des risques particuliers :

  • des visites d’information et de prévention, initiale et périodique

pour les salariés exposés à des risques particuliers

  • des examens médicaux d’aptitude initial et périodique en alternance avec des visites d’information intermédiaires

pour tous les salariés :

  • une visite médicale de pré-reprise
  • une visite médicale de reprise
  • une visite médicale à la demande du salarié, de l’employeur ou du médecin du travail

Lors de l’embauche et en suivi périodique

Votre suivi individuel est adapté en fonction de votre exposition aux risques professionnels, de vos conditions de travail, de votre âge et de votre état de santé.

  • Pour les salariés non exposés à des risques particuliers, un suivi individuel est prévu tous les 5 ans maximum.
  • Pour les salariés exposés à des risques particuliers, un suivi individuel renforcé est prévu tous les 2 ans maximum.
    Un schéma récapitulatif précise les différents cas de figure.

Une visite à votre demande

Dans quel but ?
Si vous pensez que vos problèmes de santé peuvent être en lien direct avec vos conditions de travail, sollicitez un rendez-vous avec votre médecin du travail.

Comment procéder ?
Il vous suffit de prendre contact directement avec le secrétariat de votre équipe de santé au travail. Ses coordonnées doivent obligatoirement être affichées dans votre entreprise. Si ce n’est pas le cas, votre employeur vous les communiquera.
Si le rendez-vous est prévu pendant votre temps de travail, vous devez en informer votre employeur sans que celui-ci ne puisse s’y opposer.
Si le rendez-vous est prévu en dehors de votre temps de travail, vous n’êtes pas dans l’obligation d’en informer votre employeur.

Exemple de suivi

Gilbert est un maçon de 38 ans. Il a développé, depuis peu, un eczéma des mains. Préoccupé par sa santé, et gêné par les réflexions de ses collègues, il décide de prendre rendez-vous avec son médecin du travail dont les coordonnées sont affichées dans les vestiaires.
Cette visite lui permet de faire le point sur l’évolution de son eczéma, qui s’améliore durant le week-end. Après avoir constaté que Gilbert n’avait pas d’antécédents familiaux allergènes, le médecin le questionne sur l’ensemble des produits qu’il utilise au travail.
Le médecin demande les fiches de données de sécurité de tous ces produits à l’employeur : elles sont analysées par AST67.

Le médecin revient vers l’employeur pour lui proposer de substituer certains produits par d’autres, et de revoir les protections individuelles, comme les gants.

Au final, Gilbert continue d’exercer son métier dans cette entreprise. Ses collègues ont bénéficié eux aussi de cette amélioration de leurs conditions de travail. Et son employeur a pu conserver son équipe au complet.

La visite de pré-reprise

Lors de votre arrêt de travail, vous pouvez solliciter une visite de pré-reprise auprès de votre médecin du travail.
La visite de pré-reprise a pour objectif de préparer la reprise du travail et de favoriser votre maintien dans l’emploi.
Au cours de cet examen, le médecin peut recommander des aménagements et des adaptations de poste, des préconisations de reclassement ou encore des formations professionnelles.
La visite de pré-reprise ne dispense pas de la visite de reprise, qui est organisée par l’employeur.

Visite de reprise, échange avec le médecin de la santé

La visite de reprise

Organisée par l’employeur, la visite de reprise du travail permet de vérifier la compatibilité de votre poste de travail avec votre état de santé.

Elle est obligatoire après un congé de maternité, après une absence pour cause de maladie professionnelle ou après un arrêt d’au moins 30 jours pour cause d’accident du travail.

Dans le cas d’une absence pour cause d’accident ou de maladie non professionnelle, elle est obligatoire si l’arrêt a atteint au moins 60 jours

Cette visite peut également permettre de proposer l’aménagement, l’adaptation du poste ou le reclassement du salarié (en cas d’inaptitude), ou encore d’examiner les propositions faites par l’employeur suite aux préconisations émises par le médecin du travail lors de la visite de pré-reprise.

La visite de reprise est réalisée par le médecin du travail. Elle doit avoir lieu le jour de la reprise effective du travail ou, au plus tard, dans un délai de 8 jours après la reprise.

La visite de mi-carrière

Organisée par l’employeur, la visite de mi-carrière a pour but de contribuer à lutter contre la désinsertion professionnelle.

Elle est destinée à tous les salariés.

Elle doit intervenir à une échéance déterminée par accord de branche ou à défaut, durant l’année civile du 45ème anniversaire du salarié.

Assurée par le médecin du travail, cette visite permet :

  • d’établir un état des lieux de l’adéquation entre le poste de travail et l’état de santé du travailleur, à date, en tenant compte des expositions à des facteurs de risques professionnels auxquels il a été soumis
  • d’évaluer les risques de désinsertion professionnelle, en prenant en compte l’évolution des capacités du travailleur en fonction de son parcours professionnel, de son âge et de son état de santé
  • de sensibiliser le travailleur aux enjeux du vieillissement au travail et sur la prévention des risques professionnels.

Le médecin du travail peut proposer, par écrit et après échange avec le travailleur et l’employeur, des mesures individuelles d’aménagement, d’adaptation ou de transformation du poste de travail ou des mesures d’aménagement du temps de travail.
A la demande du salarié, le référent handicap (obligatoire dans les entreprises de 250 salariés et plus) peut participer à ces échanges. Le référent handicap est tenu à une obligation de discrétion quant aux informations à caractère personnel qu’il est amené à connaître.

AST67 visite mi-carrière

La visite à la demande de l’employeur

À tout moment, votre employeur peut solliciter votre médecin du travail pour lui demander un rendez-vous à votre intention. Cette demande doit être motivée par écrit.
Cette visite est possible seulement lorsque le contrat de travail du salarié n’est pas suspendu. Elle n’est donc pas possible pendant un arrêt de travail ou des congés payés.

Visite médicale du travail demande de l'employeur

La visite de fin d’exposition, de départ ou de mise à la retraite

Cette visite est destinée aux travailleurs bénéficiant, ou ayant bénéficié, d’un Suivi Individuel Renforcé et aux travailleurs ayant été exposés à un ou plusieurs risques dits particuliers.

Elle permet d’établir un état des lieux des expositions du travailleurs aux facteurs de risques professionnels et de mettre en place une surveillance post-professionnelle ou post-exposition.

Quel est le rôle des différents acteurs de la santé au travail ?

Quand on parle d’inaptitude, de handicap, d’invalidité, d’incapacité ou de restrictions, les acteurs sont multiples.

Mais que font-ils ?
Quel est leur champ d’action ?
Quelle est leur spécificité ?